Rétrospective figuratif

A partir de 1974, progressivement, sa peinture se transforme, son style se modifie : il passe de l’abstraction à une stylisation très personnelle du monde visible qui s’apparente, dans l’esprit, à un certain expressionnisme figuratif  » déculpabilisé  » (dixit Olivier de Serres). Ce nouveau style va marquer son oeuvre jusqu’en 1988.
Pendant cette période, dans le sillage d’Yvan Magnani, des huiles colossales émergent de son inconscient, où se bousculent  » des groupes de visages humains, perdus dans une sorte de flou, de brume lumineuse… visages étincelants, exhorbités, figés dans une attente presque horrifiée et qui semble éternelle…  » (Philippe Mengue, Philosophe et critique d’art).
Ces toiles reflètent purement – par l’atmosphère qui s’en dégage, les états d’âme apparents des personnages – l’univers spécifique de l’expressionnisme figuratif.